BOOM ! Disruption dans l’éducation #hack

Non classé

Aujourd’hui, Xavier Niel vient d’annoncer le lancement de l’école 42, école gratuite spécialisée dans les métiers de l’informatique qu’il va présider. Ses acolytes dans l’aventure : Nicolas Sadirac (ex directeur de l’Epitech), Kwame Yamgnane (ex directeur adjoint de l’Epitech) et Florian Bucher qui ont quitté l’Epitech en début d’année. Objectif : former 1000 ingénieurs par an. Belle disruption après le lancement de l’EEMI (Ecole Européenne des Métiers de l’Internet) avec Marc Simoncini et Jacques-Antoine Granjon.

BornToCode

La disruption éducative est là avec ses MOOCs (Coursera, …) et autres innovations comme la pédagogie inversée. Les initiatives d’entreprises créant leurs propres formations se multiplient. On voit bien que le système éducatif français a vieilli sans parler de l’échec hallucinant du CNED (enseignement à distance) qui n’a pas su se réformer à l’ère digitale. Etant moi-même un pur produit de l’école publique et laïque, ce constat m’attriste. Il faut maintenant trouver des solutions et le secteur privé propose quelques pistes à suivre… en attendant que les pouvoir publics bougent (#espoir).

MAJ : articles tout chaud par Challenges et L’Informaticien

Dans cet océan d’immobilisme, Ewan McIntosh fait partie des professionnels qui sillonnent le monde pour faire évoluer les méthodes d’enseignement et de transmission de savoirs. Il nous fait part de son feedback concernant le SXSW EDUC (volet dédié à l’Education au SXSW). Pour la petite histoire, nous nous sommes rencontrés 2 fois avec Ewan : à Stockholm (on était perdus) et au détour d’un couloir au SXSW à Austin début Mars. Tout ça pour dire que les rencontres « In Real Life », il n’y a rien de mieux !


Ce qu’il faut retenir du SXSW EDUC 2013 par efraysse

Avatar of Emmanuel Fraysse
Author: Emmanuel Fraysse

One Response to "BOOM ! Disruption dans l’éducation #hack"

  1. Rémi Rivas
    Rémi Rivas 5 années ago .Répondre

    Notons aussi en terme #d’espoir que l’heure n’a jamais été plus heureuse et prometteuse pour les autodidactes. Heureux ceux qui se forment par eux même car les start ups leurs tendent les bras ;-)

Poster un commentaire